Imprimer

Fonctions de l'arbre :

RESPIRATION - FONCTION CHLOROPHYLLIENNE

Echanges gazeux :

De jour comme de nuit les arbres respirent, c'est-à-dire qu'ils absorbent de l'oxygène (02) et rejettent du gaz carbonique (CO2).

Le jour, par la fonction chlorophyllienne, des échanges inverses s'effectuent. Grâce à leurs chloroplastes et à l'énergie de la lumière, les feuilles absorbent du CO2, en extraient les atomes de carbone pour synthétiser des matières organiques et rejettent l' O2.

Un bilan des  échanges gazeux diurnes montre que le volume de CO2 absorbé lors de la fonction chlorophyllienne est nettement  supérieur à celui dégagé par la respiration. Quant à l'02, le volume produit par la fonction chlorophyllienne est nettement supérieur au volume consommé lors de la respiration.

La nuit, l'absence de lumière, empêchant le déroulement de la fonction chlorophyllienne, il n'y  a que les échanges gazeux de la respiration : absorption  d'  O2 et rejet de CO2

Un bilan des échanges gazeux sur 24 heures (donc jour + nuit) montre que le volume de C02 absorbé lors de la fonction chlorophyllienne est supérieur  au volume de C02 produit par la respiration et que le volume d'O2 produit par la fonction chlorophyllienne est supérieur au volume d'O2 consommé par la respiration.

Souvent, ces différents échanges sont résumés dans la formule :

« Les arbres absorbent du gaz carbonique et rejettent de l'oxygène »

TRANSPIRATION

Vaporisation ou dégagement partiel dans l'atmosphère de l'eau puisée dans le sol. La transpiration s'accomplit en deux phases:

a) l'arbre puise dans le sol : l'eau et les sels minéraux dont le mélange constituant la sève montante (ou sève brute) est amené aux feuilles;

b) parvenue aux feuilles, l'eau subit une vaporisation partielle due aux radiations solaires et se dégage dans l'atmosphère.

La transpiration est surtout intense le jour et d'autant plus que la lumière solaire est vive ; elle est très ralentie la nuit.

NUTRITION :

 L'arbre se nourrit par ses racines. Tout le monde le sait ! Mais pour une moitié seulement.

En effet, par son système racinaire, l'arbre puise dans le sol l'eau et les sels minéraux dont il a besoin, ce qui constitue la sève brute. L'autre moitié de son alimentation est assurée par les feuilles grâce à la fonction chlorophyllienne. C'est là que la sève brute s'enrichit en matières organiques (molécules contenant des atomes de carbone)  et devient la sève élaborée qui circule ensuite dans toutes les parties de l'arbre pour y synthétiser sucres, bois, amidon etc …

C'est quand ces deux sources d'alimentation (minérales et organiques) sont bien équilibrées que l'arbre a une fructification optimale. L'arboriculteur doit toujours avoir ce principe en tête pour éviter de provoquer de trop sévères déséquilibres nutritifs par ses interventions.

fonction arbre 2


Sève élaborée : Elle descend depuis les feuilles vers les racines, dans le liber. Le gaz carbonique de l'air est décomposé, l'arbre retient le carbone et libère l'oxygène.
Par la chlorophylle - pigment vert des feuilles - et sous l'action des rayons solaires, le gaz carbonique de l'air est décomposé, le carbone se fixant sur les feuilles et l'oxygène étant libéré dans l'atmosphère. Ce phénomène est appelé ASSIMILATION CHLOROPHYLLIENNE.

Le carbone, en s'unissant à une partie de la sève brute ou montante, forme les matières nutritives nécessaires à la vie de l'arbre : c'est la sève élaborée ou descendante qui est ramenée dans le tronc (par le liber) pour alimenter les cellules.

Eau, sels minéraux, composés azotés dont le mélange constitue la sève brute ou montante, sont absorbés dans le sol par le chevelu des racines.

Daniel ETALON

Affichages : 18280